Explorez le Pouvoir de nos Super Aliments à la Loupe Scientifique

GINGEMBRE & CURCUMA

Découvrez les vertus scientifiquement prouvées du gingembre et du curcuma. Des études récentes éclairent leurs bénéfices sur la santé, du soulagement de la douleur à la prévention de maladies. Trouvez ici des résumés clairs des recherches les plus pertinentes.

Loïc de Vrye  / CEO

Les études 

Toutes les publications sont disponibles en intégralité sur PubMed ou Google Scholar ; nous vous offrons un petit résumé des différentes études.

Effet du Gingembre sur les Maladies Inflammatoires

Dans cette revue, il est suggéré que le gingembre pourrait jouer un rôle bénéfique dans le traitement de diverses maladies inflammatoires comme la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde. Les composés actifs du gingembre, tels que le 6-shoagol et le zingerone, ont montré des résultats prometteurs en réduisant les symptômes inflammatoires dans les modèles humains et animaux. Le gingembre a également démontré des propriétés protectrices dans le cas du lupus et pourrait réduire certains symptômes de traitements comme la chimiothérapie. Il agit notamment en diminuant l'activité du facteur NF-kβ impliqué dans l'inflammation. Le gingembre pourrait donc être considéré comme un complément alimentaire utile pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de ces maladies.

méta-analyse des effets et de la sécurité du gingembre pour les nausées et vomissements de grossesse

Cette revue systématique a pour objectif principal d'évaluer l'efficacité du gingembre dans le traitement des nausées et vomissements pendant la grossesse (NVP), et pour objectif secondaire d'évaluer la sécurité du gingembre pendant la grossesse. Douze essais contrôlés randomisés impliquant 1 278 femmes enceintes ont été inclus. Les résultats montrent que le gingembre améliore significativement les symptômes de nausée par rapport à un placebo. Cependant, il n'a pas d'effet significatif sur le nombre d'épisodes de vomissements. Le gingembre n'augmente pas non plus le risque d'avortement spontané ou d'effets secondaires tels que les brûlures d'estomac ou la somnolence. La conclusion de cette revue suggère que le gingembre pourrait être une option alternative sans danger et potentiellement efficace pour les femmes souffrant de NVP.

L'effet du gingembre sur l'expression de certains gènes  de l'immunité et de l'inflammation 

L'effet de la supplémentation en gingembre sur l'expression de certains gènes intermédiaires liés à l'immunité et à l'inflammation chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde active.L'étude visait à examiner les effets de la supplémentation en gingembre sur l'expression de certains gènes liés à l'immunité et à l'inflammation chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) active. Après 12 semaines de prise quotidienne de 1500 mg de poudre de gingembre, une amélioration significative a été observée dans l'expression du gène FoxP3, et une diminution des gènes T-bet et RORγt. Ces changements ont été associés à une réduction significative du score d'activité de la maladie chez les patients du groupe au gingembre. En conclusion, le gingembre semble améliorer les symptômes de la PR en modulant l'expression de ces gènes.

Le gingembre abaisse-t-il la pression artérielle ?

Cette revue systématique et méta-analyse visait à évaluer l'impact de la supplémentation en gingembre sur la pression artérielle. Elle a inclus six essais cliniques randomisés avec 345 participants au total. Les résultats ont montré que la supplémentation en gingembre réduisait la pression artérielle systolique de 6,36 mmHg et la pression artérielle diastolique de 2,12 mmHg. Ces effets étaient encore plus marqués chez les participants de moins de 50 ans, avec une durée de suivi de moins de 8 semaines et des doses de gingembre de 3 g/jour ou plus. Cependant, des études supplémentaires sont nécessaires pour des conclusions définitives sur l'effet du gingembre sur la pression artérielle.

Gingembre et Testostérone

L'article examine l'effet du gingembre sur la production de testostérone chez les hommes. Des études antérieures ont montré que la supplémentation en gingembre peut augmenter la production de testostérone, en particulier dans des conditions de stress oxydatif. Les mécanismes par lesquels cela se produit incluent l'augmentation de la production de l'hormone lutéinisante (LH), l'amélioration des niveaux de cholestérol dans les testicules, et la réduction du stress oxydatif. Cependant, ces effets n'ont pas encore été confirmés chez les humains. L'article conclut que des études cliniques supplémentaires sont nécessaires pour valider ces découvertes.

La consommation quotidienne d'infusion citron-gingembre a provoqué la régression des tumeurs et activé le système immunitaire chez des souris atteintes d'un cancer du sein

L'étude examine l'impact de la consommation quotidienne d'une infusion à base de citron et de gingembre sur un modèle de souris atteinte de cancer du sein. Les résultats montrent que cette combinaison induit une apoptose significative et supprime l'angiogenèse dans différentes lignées de cellules cancéreuses. Chez les souris, 50 % de celles qui ont reçu cette combinaison n'ont pas développé de tumeurs, avec une réduction globale des tumeurs de 32,8 %. L'effet sur la fonction macrophagique et la pinocytose a également été notable. Des composés comme l'alpha-pinène et l'α-terpineol ont été détectés en haute concentration dans l'extrait à base d'eau. Cette combinaison de citron et gingembre semble donc prometteuse comme complément aux thérapies anticancéreuses traditionnelles, bien que des études supplémentaires soient nécessaires pour comprendre les mécanismes moléculaires exacts.

Gingembre: Une approche complémentaire pour la gestion des maladies cardiovasculaires

L'article aborde le rôle du gingembre dans la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires (MCV), qui sont une cause majeure de morbidité et de mortalité à l'échelle mondiale. Le gingembre et ses composants, riches en phénols, ont démontré des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Ils agissent en inhibant diverses voies de signalisation cellulaire et en bloquant les cytokines pro-inflammatoires. Le gingembre a également montré des effets positifs sur des molécules oxydatives spécifiques. Ces observations suggèrent que le gingembre pourrait être une option thérapeutique pour les MCV, encourageant la réalisation de nouvelles études cliniques.

Curcumine, un composant actif du curcuma et ses effets sur la santé.

Le curcuma est une plante tropicale utilisée en cuisine et en médecine traditionnelle en Asie. Son composant actif, la curcumine, est reconnu pour ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anticancéreuses. Historiquement, il a été utilisé pour traiter des affections diverses, des maladies de peau aux infections en passant par le stress. Les recherches actuelles se concentrent sur l'efficacité de la curcumine dans le traitement de nombreuses maladies, y compris le cancer, les maladies cardiovasculaires et le diabète. Des travaux sont en cours pour créer des analogues de la curcumine afin d'augmenter son efficacité thérapeutique.

Effets du curcuma sur la santé de la peau : Une revue systématique des preuves cliniques

La revue systématique s'est penchée sur l'efficacité du curcuma et de son composé actif, la curcumine, dans le traitement de divers problèmes de peau, notamment l'acné, l'eczéma et le psoriasis. Sur 234 articles initialement découverts, 18 ont été inclus dans l'étude. Les résultats montrent que le curcuma, que ce soit sous forme topique ou orale, a amélioré significativement la sévérité des affections cutanées dans plusieurs études. Malgré ces résultats prometteurs, la revue souligne que les données sont encore limitées et que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes impliqués.

 curcuma : ses effets sur la santé et comment améliorer sa biodisponibilité

Le curcuma, largement utilisé en Asie comme épice et préservatif alimentaire, est riche en curcumine, une substance aux propriétés biologiques variées. La curcumine a montré des effets anti-inflammatoires, antioxydants, anticancéreux, et bien plus encore. Elle est bien tolérée même à hautes doses. Cependant, sa biodisponibilité limitée a conduit à des recherches sur des méthodes d'encapsulation comme la nanocomplexation ou la coacervation complexe. Ces techniques visent à augmenter son efficacité thérapeutique en médecine moderne. L'article passe en revue ces aspects et suggère que la curcumine a un potentiel significatif pour le développement de produits fonctionnels promouvant la santé.

Efficacité  des extraits de curcuma pour l'arthrose du genou : une revue systématique

L'étude vise à évaluer l'efficacité et la sécurité des extraits de curcuma dans le traitement de l'arthrose du genou. Seize essais contrôlés randomisés (ECT) ont montré que les extraits de curcuma réduisaient significativement la douleur et amélioraient la fonction physique par rapport au placebo. Les effets étaient comparables à ceux des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L'indice de masse corporelle (IMC) était un facteur modificateur, avec moins d'amélioration chez les personnes ayant un IMC plus élevé. Les extraits de curcuma avaient moins d'effets secondaires que les AINS. Cependant, les résultats étaient hétérogènes et de risque de biais modéré, ce qui laisse une certaine incertitude sur l'effet réel.

Avantages pour la santé du curcuma contre les contaminants alimentaires

L'étude aborde la problématique mondiale des contaminants alimentaires et la difficulté de protéger le public contre leurs effets nocifs. Une solution proposée est l'utilisation d'additifs alimentaires bon marché et accessibles, comme le curcuma. Curcumin, l'ingrédient actif du curcuma, possède de nombreuses propriétés médicinales. Des recherches récentes ont montré que le curcuma et la curcumine ont des effets protecteurs contre les toxicités, qu'elles soient naturelles ou chimiques. L'article passe en revue les études examinant les effets protecteurs du curcuma et de la curcumine contre les contaminants alimentaires

Multiciblage par le curcuma, l'épice dorée : De la cuisine à la clinique

Bien que beaucoup d'études se soient concentrées sur la curcumine, un composant du curcuma, le curcuma lui-même est moins étudié. Ce "spice doré" a une longue histoire d'utilisation en médecine traditionnelle pour traiter divers maux, de problèmes gastriques à des maladies infectieuses. La science moderne a identifié de nombreux composants actifs dans le curcuma, tels que les polyphénols et les terpénoïdes. Certains effets du curcuma ne sont pas mimés par la curcumine seule, ce qui indique un potentiel plus large que ce composant. Des études ont montré son efficacité contre une variété de conditions, notamment les maladies inflammatoires, le cancer et les troubles neurodégénératifs. En résumé, le curcuma est passé de l'étagère de la cuisine à la clinique, montrant une large gamme d'activités biologiques et cliniques.

Curcuma pour la dépression : une méta-analyse

La curcumine, le principal curcuminoïde du curcuma, est étudiée pour son potentiel à traiter divers troubles, y compris la dépression. Une méta-analyse comprenant 9 études a montré un effet significatif de la curcumine sur les symptômes dépressifs et anxieux. L'effet global était important, avec un g de Hedge de -0,75 pour la dépression et de -2,62 pour l'anxiété. La curcumine a été bien tolérée par les patients et pourrait être un complément efficace aux traitements standard pour la dépression. Néanmoins, les chercheurs appellent à la prudence dans l'interprétation des résultats en raison de la petite taille de l'échantillon. Des essais supplémentaires, notamment dans les pays occidentaux où la curcumine n'est pas couramment consommée, sont nécessaires pour valider ces résultats.

Potentiel thérapeutique du curcuma dans la maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer (MA) est une forme courante de démence avec des options de traitement limitées. Le curcuma et ses principaux composants, connus sous le nom de curcuminoïdes (curcumine, déméthoxycurcumine et bisdéméthoxycurcumine), ont montré un potentiel pour traiter la MA. Bien que la curcumine soit souvent considérée comme le composant le plus important de ces composés, la recherche suggère que les deux autres constituants jouent également un rôle significatif dans l'efficacité des curcuminoïdes pour traiter la MA. Cette revue avance que chaque composant apporte des avantages distincts, rendant ainsi le mélange de curcuminoïdes dans son ensemble plus efficace pour traiter la maladie. Par conséquent, utiliser le mélange complet de curcuminoïdes pourrait potentiellement offrir un traitement plus complet et prometteur pour la MA, car il cible plusieurs sites impliqués dans l'étiologie de la maladie.